Laboratoire de modélisation hydrologique

Des outils d’évaluation des ressources en eau et de systèmes d’aide à la prise de décisions sont utilisés au laboratoire de modélisation hydrologique ; Il s'agit de : SPATSIM (Spatial Time Series Information Modelling), WEAP (Water Evaluation And Planning) et Lisflood.

Odoo • Image et Texte

Espace de discussion

Une salle d'une capacité de 40 personnes permet l'organisation des travaux en groupe, formations, réunions, ateliers, conférences, etc.

Laboratoire de simulation

Le laboratoire est équipée en matériel et logiciels pour réaliser des travaux de gestion des bases de données, simulation et infographie.

Odoo • Image et Texte

Dans le cadre de l’initiative CRuHM, les chercheurs travaillent à l'amélioration les compétences de modélisation avec ces applications.

Odoo • une photo avec une légende
Un système d'Information Hydrologique (DSS) pour l’Évaluation et la Planification des Ressources en Eau du Bassin du Congo.

Station de réception de données par satellite

Odoo • Image et Texte

La station de réception a été acquise grâce au programme MESA (Monitoring Environment for Security in Africa). Une grande quantité de données en temps quasi réel sur le climat, l’utilisation des terres et les ressources en eau sont obtenues à partir de la station, et utilisées pour gérer les composantes de suivi des inondations, sécheresse et feux de brousse. Ces données et les informations générées sont utilisées par les chercheurs au niveau universitaire et les parties prenantes telles que des institutions publiques et privées.

Une formation des formateurs a été organisée en relation avec les services d’inondation pour permettre aux parties prenantes de mieux apprécier l’utilisation de ce service pour évaluer les impacts des inondations.

Equipement de terrain

 Dans le cadre de l’initiative CRuHM, L’équipe de recherche en ressources en eau du bassin du Congo collabore avec le consortium d’institutions partenaires en Afrique subsaharienne et au Royaume-Uni, qui comprend les universités de Kinshasa (RDC), Dar es Salaam (Tanzanie), Rhodes (Afrique du Sud), Bristol et Leeds (Royaume-Uni).

Odoo • une photo avec une légende
Ajoutez une légende pour accentuer le sens de cette image.

L’objectif global de l’initiative CRuHM consiste à mener des recherches hydrauliques et hydrologiques à grande échelle sur les principaux biefs du fleuve Congo et de ses grands affluents afin de remédier au manque de connaissances et de compréhension de base, qui soutiennent les avantages socio-économiques en matière des services de ressources en eau tels que la navigation et l’hydroélectricité.

Grâce à cette initiative, un certain nombre d’équipements de terrain ont été acquis et sont actuellement utilisés pour des investigations à grande échelle sur le fleuve Congo. Les figures suivantes montrent différents équipements et comment ils sont utilisés lors des campagnes de terrain dans le Bassin du Congo. Le profileur de Courant Doppler (ADCP), le récepteur du système mondial de navigation par satellite (GNSS), le sonar et un canot opérationnel sont utilisés pour collecter diverses informations hydrauliques et hydrologiques. Le Système mondial de navigation par satellite (GNSS) utilisé pour mesurer des données d’altitude et de surface de l’eau (WSE) ainsi que le niveau maximum d’inondation. Un sonar (échosondeur) qui utilise un transducteur pour propager les ondes sonores dans l’eau et enregistrer le retour de ces ondes (l’écho) sur une surface solide (le lit de la rivière, le poisson ou les sédiments). Les caractéristiques de l’écho sont interprétées par un dispositif pour calculer la profondeur du lit de la rivière sous la surface de l’eau (la bathymétrie) et enregistrer l’imagerie des objets en mouvement dans l’eau.